« J’ai compris que la perfection n’existe pas, et tant mieux » 

« J’ai dévoilé mon histoire personnelle douloureuse au fil des ateliers, je me suis beaucoup livrée. Et ce n’était pas toujours facile de venir. Je me souviens du premier atelier quand il a fallu toucher les gens dans ce jeu du tapis volant … Aujourd’hui, je ne suis plus la même. J’ai compris que la perfection n’existe pas et tant mieux, et que l’on peut réparer une relation. Prendre du recul, aux côtés d’autres parents, m’a beaucoup apporté. Merci pour tout «    

id lectus dolor. efficitur. consectetur neque.