« C’est la transformation à la maison. Je prends ma place, je persévère, j’ose ! ».

« Le groupe m’a tellement apporté ! Je ne pensais pas que c’était possible de parler, de m’ouvrir ; et cette bienveillance, ce non jugement m’ont permis de me libérer.

Je ne pensais pas que j’en avais autant besoin, que mes cicatrices n’étaient pas complètement refermées… ça m’a chamboulée, mais c’est très positif.

Je suis plus à l’écoute de ma fille, il y a plus de fusion, alors qu’elle était plus en demande de son papa. Et c’est parce qu’elle me fait plus confiance. Parce que je me fais plus confiance.
Parce que je ne me mets plus en colère aussi : je minimisais ma colère.

Et j’ai pris conscience ici que j’avais peur de créer un lien avec ma fille, de peur de lui faire du mal, de peur de moi et de mes colères, et que je ne poussais pas trop la relation… C’est énorme.

La relation avec ma fille a beaucoup changé ! J’ai énormément changé.
Je suis libérée, une grosse boule à l’estomac est partie, et je suis plus en confiance, moins dans le contrôle. Je prends ma place, je persévère, j’ose ! 

C’est la transformation à la maison. Et nous sommes encore plus complices, moi, mon mari et ma fille.
C’est mon amie qui m’a poussée à venir à ces ateliers… Merci à elle, ça a changé ma vie ».

a03553c92abdc20c3111ae5f64616a46>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Pin It on Pinterest

Share This