« Aujourd’hui, je sais mieux m’occuper de mes propres émotions »

« J’avais déjà mis pas mal de choses en place.

Au fil des ateliers, j’ai essayé d’être plus à mon écoute. Aujourd’hui, je sais mieux m’occuper de mes propres émotions avant de gérer celles de mes enfants, et je réagis différemment.

J’ai l’impression qu’à la maison, c’est plus calme.

Je suis arrivée avec ces problèmes à l’endormissement, ça m’affectait vraiment très fort. Maintenant, ils font encore le bazar avant le coucher, mais j’ai lâché prise, et ils arrêtent quand ils ont fini.

Et puis, j’ai réalisé peu à peu combien je suis à l’écoute de mes enfants, mais pas du tout à l’écoute de mon compagnon. »

libero Lorem venenatis Praesent venenatis, ut adipiscing dapibus