” je sens que ça se débloque” 

« Je vis plus de complicité avec ma fille, et elle me parle davantage. Je me sens encore rigide, je dis beaucoup de non, j’aimerais encore mieux comprendre ses besoins, mais je sens que ça se débloque. J’y travaille et je vais m’approprier mon journal pour observer ma colère. Et je sais maintenant que mes silences ont une fonction importante, qu’ils m’aident à m’exprimer, et ma compagne le sait aussi maintenant, et cela nous aide à communiquer. Parler devant des gens est difficile pour moi, mais ça s’est fait : un grand merci au groupe ».

mattis eleifend venenatis, libero tristique Sed ante.