” j’expérimente le fait de lui faire confiance” 

« J’ai lâché prise sur certaines choses, comme le rapport entre mettre les chaussons, se (sur)couvrir, et la maladie… j’expérimente le fait de lui faire confiance. Je sens que cela m’a fait du bien sur des attentes que je pouvais avoir sur sa scolarité, ses activités. Je tente de plus l’écouter quand elle refuse, ou qu’elle ne bouge pas, de comprendre ce qu’elle est en train de vivre, de m’y intéresser. Je commence à voir d’où viennent mes colères, leurs origines : c’est nouveau de faire le lien entre ces « pétages de plombs » et mon histoire. Je vais engager une discussion sur les règles de vie car ma fille a besoin de structure. Merci à tout le groupe.  »

vel, non tempus vulputate, dolor venenatis,