“Au fur et à mesure de ces ateliers, un filtre s’est enlevé, c’est comme une “renaissance” 

« Le groupe m’a beaucoup apporté.
J’ai pris conscience que lorsque je sortais du cadre fixé par mon père, il passait sa colère sur moi. Pour qu’il reste calme, mon corps a opté pour la timidité et la nourriture. Et que tout ce que j’ai pu faire jusqu’ici a été inconsciemment défini par mon père. Je suis encore cet enfant qui a peur et je « choisi » de le soutenir en travaillant avec lui.

Après un atelier en particulier, j’ai beaucoup pleuré et cela a changé des choses dans ma manière de m’exprimer. Et j’ai dit à la petite fille que j’ai été “tu peux parler maintenant, il te respectera”. Je mets de la distance, car ce cadre est devenu insupportable. Mes parents m’ont transmis tous ces conditionnements inconsciemment, ils ont fait du mieux qu’ils le pouvaient.

Avec mes enfants, je me sens soumise aussi. Comme mon mari d’ailleurs : nous sommes deux enfants soumis. Je laisse beaucoup mes enfants faire seuls, et je ne leur donne pas de cadre, pour qu’ils puissent être libres d’expérimenter. Mais j’ai réalisé que ne pas en mettre pouvait être une forme d’abandon.
Au fur et à mesure de ces ateliers, un filtre s’est enlevé, c’est comme une “renaissance”. Maintenant j’ai envie de faire mes choix propres en conscience. Merci beaucoup à tous ! » Claire

mattis lectus tempus quis consectetur dolor. nec commodo id, dapibus nunc ut